Essay Environment English Essay On Statistics Of Crime Janani Janmabhoomi Swarg Se Mahan Hai Essay Examples Examples Of Persuasive Essays Written By Kids Essay On Smoking Is Banned
La thérapie individuelle

La thérapie individuelle

Entreprendre la démarche de frapper à la porte d’un psychopraticien, d’une psychopraticienne, c’est prendre le risque de faire une rencontre à visée thérapeutique, c’est-à-dire dans l’espoir que les « choses aillent mieux ». Certes… 

Frapper à la porte d’un ou d’une gestalt-thérapeute, c’est en plus, choisir une méthode de travail thérapeutique particulière, reconnue pour sa spécificité : le ou la gestalt-thérapeute est impliqué(e) dans la relation avec son client. Vous noterez que vous n’êtes pas son « patient ». 

En effet, la posture gestaltiste est axée essentiellement sur la mise en conscience des processus qui sont à l’œuvre entre le client et le gestalt-thérapeute. Les contenus sont là bien sûr… mais parce qu’ils sont le support aux processus qui se déroulent.

Repérer, dans l’ici-et-maintenant, les processus en action dans la relation thérapeutique, à l’aide du Cycle de Contact, des impasses de contact, nommées « résistances au contact », de la phénoménologie (observation des mouvements du corps, description des sensations physiques), mais aussi des ressentis émotionnels et des pensées qui émergent, de tout ce qui fait ou pas « contact », sont les quelques fondements théoriques de la gestalt-thérapie sur lesquels s’appuie le gestalt-thérapeute. Non pas dans un décalage de posture (lui : le sachant et l’autre : le consultant) mais dans une approche humaniste de la relation à l’autre, dans un « je/tu » (tel que le décrit Martin Buber), dans un dialogue où aucun des deux ne détient LA vérité, mais finissent par « s’y comprendre ».

Etre face à un gestalt-thérapeute, c’est expérimenter une façon d’être en contact différente de ce que nous avons souvent l’habitude de vivre. C’est apprendre petit à petit à repérer les processus conservateurs qui agissent parfois bien malgré soi, comprendre d’où ils viennent et à quoi ils servent, apprendre à exprimer les ressentis affectifs qui les accompagnent, pour pouvoir peu à peu les partager, c’est assimiler progressivement de nouvelles expériences de contact par des mises en actes cadrées (et non plus des passages à l’acte), c’est progressivement aller vers une transformation de soi en toute responsabilité. 

Tout comme marcher vers la lumière pour sortir du tunnel de nos impasses, travailler sur soi en individuel avec un gestalt-thérapeute, c’est faire le pari, mais surtout peut-être prendre la décision, d’enfin pouvoir déployer son Être authentique, son Être au monde, dans une meilleure fluidité, en conscience de sa liberté de faire des choix.

Fermer le menu